AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est une belle? Journée sur le bloc - Libre

Aller en bas 
AuteurMessage

△ Date d'inscription : 07/04/2018
△ Messages : 123
△ Avatar : Dylan O'Brien
△ Crédits : JA & Bazzart
△ Autre(s) compte(s) : Pas encore Skyzo
△ Age du perso : 20 ans
△ Emploi/loisirs : Cobaye pour ces enf**** de WICKED
△ Points : 503

MessageSujet: C'est une belle? Journée sur le bloc - Libre   Dim 26 Aoû - 12:41

C’est une belle ? Journée sur le bloc.
Libre


La lumière du jour pointait à l’horizon, un rayon de soleil vint lécher le haut des murs du Labyrinthe, et bientôt les lourdes portent allaient s’ouvrir, faisant trembler la terre dans le bloc. Pour le moment tous les blocards pionçaient allègrement. Des ronflements s’élevaient un peu partout dans des tonalités différentes.
Ans u des hamacs improvisés, étaient allongés un jeune homme brun. Ce dernier le bras replié sous la nuque fixait pensivement ce rayon de soleil qui formait une petite flaque de lumière rose/doré sur les pierres grises toutes en haut de cette imposante muraille.
Dans même pas 10 minutes chacun se réveilleraient, le petit déjeuner serait préparé pour tout le monde et tous les blocards se mettraient à leur travail quotidien.

Et les coureurs, dont il faisait partie, partiraient dans le labyrinthe pour relever les derniers changements de la nuit dans l’espoir de trouver cette fichue sortie.
Pour le moment Thomas savourait ce moment de tranquillité, seul avec ses pensées et ses questions. Combien de temps il était là réellement ? Presque 3 ans d’après ses calculs, mais avant ?... Où il était ? Quelle était sa vie juste avant ? Même son enfance… Comme chaque matin à l’aube quand tous dormaient encore, il tentait de percer le voile de ses souvenirs. Mais il se heurtait à une autre muraille totalement opaque… Enfin presque car dans ses rêves il entendait une voix, une voix de fille qui appelait son prénom, qui lui semblait vaguement familière, mais il n’avait que sa voix comme indice… rien d’autre. C’était vraiment frustrant comme truc.

Bientôt de toute façon il n’aurait même plus temps d’y songer, courir, explorer, faire fonctionner sa tête, son sens de l’orientation avait de quoi bien le distraire de ses innombrables questions sans réponses. D’ailleurs… Bientôt … les portes.
Intérieurement il compta les secondes et quand il arriva à 1 … Le tremblement agita le bloc et réveilla ses copains. Thomas esquissa un petit sourire, il devait douer dans cet exercice. Il s’étira et avant que ses tocards de copain émergent vraiment, il était déjà debout, s’étirait et se dirigeait vers la petite ferme où se trouvait le coin-repas. Il y en avait un autre qui se levait aussi tôt que lui, c’était bien le cuistot du groupe et quand on arrive le premier, y a plus de choix pour manger.

Hey ! salut tocard ! Oui c’était leur façon de s’appeler entre eux, c’était purement amical.
Le type qui se chargeait de la cuisine grogna et se retourna.

Alors tu as préparé quoi de bon ? j’ai les crocs ! Thomas prit place sur une chaise devant la table un peu bancale de cette cuisine ouverte sur l’extérieur.
Ce que j’ai préparé ? Du plonk frit, tu en veux . Railla-t-il.
Thomas huma l’air et émit un petit rire.

Ca ne sent pas le plonk mais les œufs et le bacon grillé, donc j’en veux bien. Il glissa un petit clin d’œil pour faire grogner le pote qui quand même retourna devant les fourneaux pour surveiller la cuisson des œufs brouillés et des belles tranches de lard.
Thomas tourna son profil et observa ses autres copains se réveiller et s’agiter doucement.

☾ anesidora



- L’imagination est plus importante que le savoir.. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
△ Date d'inscription : 29/08/2018
△ Messages : 15
△ Avatar : Taylor Posey
△ Crédits : Bazzart
△ Age du perso : 21 ans
△ Emploi/loisirs : Blocard dans le labyrinthe A - Co chef
△ Points : 210

MessageSujet: Re: C'est une belle? Journée sur le bloc - Libre   Jeu 30 Aoû - 1:05

C'est une belle journée? Journée sur le bloc. × ft. Tommy & Lucas

Profondément endormi, Lucas ne se réveilla qu'au bruit familier des portes du labyrinthe qui s'ouvrent. Contrairement à ses autres camarades, il resta quelques temps dans son hamac, le temps d'émerger. Il les regarda un à un descendre de leur hamac pour se diriger vers la ferme où tout le monde prenait son petit déjeuner.

Thomas comme à son habitude était déjà installé en train de littéralement dévorer son petit déjeuner. Cela fit sourire le jeune homme. Tommy était un de ses meilleurs amis. Il passait pratiquement tout son temps avec lui. Ils étaient tous les deux coureurs et sillonnaient donc ensemble les couloirs sans queue ni tête de ce casse tête géant. Plus d'une fois ils s'étaient sauvés la vie mutuellement. Cela créait des liens sans aucun doute.  

Lucas fronça les sourcils. Ce casse tête justement. Il avait répertorié chacun des recoins de ce foutu labyrinthe sans daigner trouver une foutu sortie. Cela commençait à l'exaspérer au plus haut point mais il n'en faisait pas par aux autres. En tant que chef, il ne pouvait se permettre de partager le moindre de ses états d'âmes. Cela ne ferait qu'inquiéter ses camarades inutilement. Le rôle d'un chef était bien sur de guider ses camarades mais aussi de les protéger, aussi bien physiquement que mentalement.

Étant l'un des premiers à arriver dans le labyrinthe, c'est tout naturellement qu'il avait prit cette place. Non pas par la force, mais juste par déduction. Il connaissait bien le labyrinthe et son fonctionnement et sa place de coureur l'avait propulsé au rang de second. C'est lui qui prenait les décisions de l'extérieur. Pour ce qui était du bloc, c'était le chef qui gérait la vie en communauté. Lucas lui préférait être loin de tout cela et affronter les danger. Et justement, un pote comme Thomas était vital. C'était son bras droit, son frère et il tenait à lui peut être plus que les autres. Il lui faisait une confiance aveugle. C'était mieux ainsi, dans le labyrinthe, si on n'avait pas confiance entièrement en ses partenaires, on ne restait pas longtemps vivant...

Le jeune blocard décida enfin à se lever et rejoindre les autres pour petit déjeuner. Il y avait une place libre à côté du gros morfal de service. Il s'approcha de lui et lui asséna une petite tape dans le dos en prenant place à ses côtés.

- Salut morfal, tu prends des forces pour notre petite course du matin ?

Il rigola en voyant son ami s'étouffer à moitié avec son bacon et se servit la même chose. Bien manger était essentiel pour courir. Il fallait être en forme, c'était une question de vie ou de mort... Il plaisanta quelques instants avec son camarade avant de se pencher vers lui pour que seul lui puisse entendre ses paroles.

- Il faudra que je te parles avant qu'on y aille, j'aimerais qu'on aille dans la section 7 aujourd'hui... J'aimerais revoir un coin qui m'a intrigué. Il semblerait qu'il y ait plus de griffeurs à cet endroit la nuit, je me demande ce qu'il se passe là bas.


Lucas se passa dans ses cheveux, nerveux. La section 7 était l'une des plus dangereuses du labyrinthe. Seul les coureurs le savaient et l'expression du visage de Thomas lui fit comprendre que ce ne serait pas une partie de plaisir aujourd'hui.
code by lizzou × gifs by tumblr


Run for Life
Je suis la pour protéger mes gars et faire vivre notre communauté.

Les griffeurs? Qu'ils essaient de m'attraper, je cours vite.

On va les nicker Tom' tu verras!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

△ Date d'inscription : 07/04/2018
△ Messages : 123
△ Avatar : Dylan O'Brien
△ Crédits : JA & Bazzart
△ Autre(s) compte(s) : Pas encore Skyzo
△ Age du perso : 20 ans
△ Emploi/loisirs : Cobaye pour ces enf**** de WICKED
△ Points : 503

MessageSujet: Re: C'est une belle? Journée sur le bloc - Libre   Dim 2 Sep - 13:54

C’est une belle ? Journée sur le bloc.
Lucas


Assister à une matinée comme celle-là dans la cuisine du bloc, on pourrait presque penser que la vie était belle ici, que c’était les vacances limitées… mais évidemment pas.
Seulement, tous formaient une communauté qui lutte ensemble, bien soudée, alors forcément les plaisanteries et de temps en temps rire étaient un moyen d’évacuer le plus difficile ici. Ils ignoraient pourquoi ils étaient là, pourquoi ils subissaient tout ça, mais ils s’étaient forgé une sacrée force d’âme. On ne pouvait pas baisser les bras ici, se lamenter, sinon ont été vite fichu.
Thomas avait très vite surmonté sa peur, pas qu’il n’avait plus peur, même en trois ans il était toujours terrifié par ce qui pouvait l’attendre. Et avait fait tout pour devenir coureur et affronter le terrible labyrinthe. Son désir était de trouver cette putain de sortie, c’est ce qui l’aidait à tenir, se lever le matin et sortir ce genre de plaisanterie au cuistot tout en dévorant comme 4 son petit déjeuner à 100% protéiné.

Alors qu’il dévorait donc ses œufs brouillés et son bacon frits, peu à peu l’endroit cuisine se remplit d’autres blocards. Les conversations virent envahir le lieu, tous se saluant de différentes manières… d’ailleurs, l’un d’eux, s’installant à ses côtés lui donna une grande tape dans le dos, manquant de lui faire avaler de travers et recracher le thé bien chaud dont il venait de boire une gorgée pour faire passer une bouchée d’œuf.

- Salut morfal, tu prends des forces pour notre petite course du matin ?

Hmmmmff... putain c’est chaud… Il ouvrit la bouche pour soulager sa langue. Puis glissa un regard à son pote.
Et ça te fait te marrer de manquer de me tuer avec un thé bouillant. Puis il rigola à son tour tout en grimaçant car la sensation de brûlure était encore présente.
…Il faut c’qu’il faut niveau carburant pour tenir là-dedans. Il s’essuya le menton avec le bout de ses doigts et désigna d’un signe de tête le terrible labyrinthe.

D’ailleurs grouilles-toi de manger car on va devoir partir bientôt, chaque minute compte hein ? A son tour de lui donner une tape dans le dos avec un petit sourire taquin. Car c’était un peu leur devise au coureur. Chaque minute était précieuse pour aller plus loin dans le labyrinthe avant que la nuit tombe et que les portes se referment.
Mais bon, mais à part leur petite vanne, ils avaient conscience qu’ils étaient très importants dans la survie et l’espoir de leurs camarades. Trouver la sortie, même 3 ans après demeurait un but essentiel. Ils n’avaient pas le droit d’en être démoralisé, car… tous espéraient se sortir de cet enfer.
Lucas du coup commençant à manger son petit déj, se pencha doucement vers son oreille et la conversation se fit plus sérieuse :

- Il faudra que je te parles avant qu'on y aille, j'aimerais qu'on aille dans la section 7 aujourd'hui... J'aimerais revoir un coin qui m'a intrigué. Il semblerait qu'il y ait plus de griffeurs à cet endroit la nuit, je me demande ce qu'il se passe là bas.

Thomas qui venait de piquer dans ne tranche de son bacon suspendit son geste, fronça légèrement les sourcils, l’écoutant d’un air plus sérieux. Tout autour régnait le brouhaha relativement joyeux pour l’instant. En même temps cela faisait presque 1 mois qu’il n’y avait pas eu d’incident grave. D’ailleurs bientôt la boîte leur apporterait des vivres et peut-être quelques médicaments ou matoss dont ils avaient besoin. Ça aussi cela apportait l’espace d’une demi-journée un peu de stimulant pour avancer dans cette fichue prison étrange.

C’est risqué… mais moi aussi je me demande pourquoi… ça sent la zone qui peut être cachée quelques choses ‘important, d’où une concentration de ses bestioles pour qu'on n'approche pas. Murmura-t-il avant de mordre dans son bacon.
Hm… du coup aujourd’hui on fait équipe tous les deux ? ... Il glissa un regard aux autres coureurs qui mangeaient aussi.
Inutile d’impliquer tout le groupe, ça ne serait pas malin… T’en pense quoi ?

☾ anesidora



- L’imagination est plus importante que le savoir.. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
△ Date d'inscription : 29/08/2018
△ Messages : 15
△ Avatar : Taylor Posey
△ Crédits : Bazzart
△ Age du perso : 21 ans
△ Emploi/loisirs : Blocard dans le labyrinthe A - Co chef
△ Points : 210

MessageSujet: Re: C'est une belle? Journée sur le bloc - Libre   Dim 7 Oct - 19:29

C'est une belle journée? Journée sur le bloc. × ft. Tommy & Lucas

Rien de tel qu’un bon petit déjeuner pour bien commencer la journée. C’est ce que Lucas avait en tête en se dirigeant vers l’espace cuisine. Il avait, comme tout coureur, un appétit vorace. C’était sans doute dû au fait qu’ils se dépensaient peut-être plus que les autres en avalant kilomètres sur kilomètres dans cet enfer de labyrinthe.

Son esprit était constamment sur le qui-vive, cherchant des solutions auxquelles il n’aurait pas pensé. Mais en trois ans, il avait malheureusement pratiquement fait le tour. Il avait toujours eu beaucoup d’imagination mais même avec ça, cela ne suffisait pas forcément. Il resta quelques instants dans ses pensées avant de revenir dans l’instant présent. Secouant sa tête et passant une main dans ses cheveux, il avança doucement vers le délicieux fumets qui s’élevait dans les airs.
Prenant place à côté de son meilleur ami, il entreprit de se servir en rigolant. La grande claque qu’il lui avait assenée lui avait fait recracher la moitié de ce qu’il avait dans la bouche. En riant, Lucas observa son assiette.

Hmmmmff... putain c’est chaud… Et ça te fait te marrer de manquer de me tuer avec un thé bouillant. …Il faut c’qu’il faut niveau carburant pour tenir là-dedans.

Lucas ne put s’empêcher de rire profondément avant de reprendre une bouchée de bacon. Il lui sourit en mangeant et sans prendre la peine de finir sa bouchée leva les pouces en l’air en disant :

A qui le dis-tu mon pote ! D’ailleurs tu devrais peut-être bouffer un peu plus, t’as pas maigri toi ?

Cette remarque se voulait blagueuse mais il s’inquiétait aussi que son pote mange correctement. A la moindre faiblesse, c’est le labyrinthe qui les mangerait. Il reprit tranquillement un bout de bacon tout en saluant de loin un autre de ses camarades qui venait d’arriver. Il reporta son attention sur Thomas qui avait bientôt fini de manger contrairement à lui qui était à peine à la moitié de son assiette.

D’ailleurs grouilles-toi de manger car on va devoir partir bientôt, chaque minute compte hein ?

Lucas ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil aux portes du labyrinthe avant d’acquiescer. Effectivement, vu ce qu’il avait prévu aujourd’hui, il ne faudrait vraiment pas qu’ils perdent une seule minute. Il se dépêcha de manger et entre deux bouchées, se décida à expliquer son plan à Thomas.
Son ami mit quelques temps à digérer l’information mais le regarda avec sérieux avant de lui répondre.

C’est risqué… mais moi aussi je me demande pourquoi… ça sent la zone qui peut être cachée quelques choses ‘important, d’où une concentration de ses bestioles pour qu'on n'approche pas.

Lucas sourit. Il aimait le fait que le jeune homme soit toujours sur la même longueur d’onde que lui. Parfois, cela les aidait beaucoup dans le labyrinthe, surtout quand un griffeur était dans les parages et qu’il fallait être silencieux.

C’est exactement ce que je me suis dit, tu vois où je veux en venir ?

Lucas avait conscience des risques mais il fallait à tout prix qu’ils vérifient cette hypothèse. Cela faisait plusieurs jours qu’il y pensait et c’était un risque qu’ils se devaient de prendre. Pour les blocards, pour leurs survies et pour éliminer une foutue hypothèse de plus. Avec un peu de chance, celle là serait la bonne.

Hm… du coup aujourd’hui on fait équipe tous les deux ? ... Inutile d’impliquer tout le groupe, ça ne serait pas malin… T’en pense quoi ?

Lucas prit le temps de finir son assiette. Ainsi, quelques secondes passèrent sans qu’il ne dise un mot. Il jeta lui aussi un regard aux autres coureurs. Ils leurs étaient d’une grande aide mais ils étaient tous jeune. Ils n’étaient pas coureurs depuis aussi longtemps qu’eux et c’est vrai que cette situation nécessitait du doigté. Et moins ils étaient, plus ils seraient discrets.

Lucas se leva ayant fini de petit déjeuner. Il baissa les yeux sur Thomas qui attendait une réponse.

Rejoins-moi dans notre repère, on va voir ce qu’on peut faire sur la maquette que j’ai construite. Ramène les autres, je vais leur expliquer ce qu’ils auront à faire.

Sur ce, Lucas se leva. Il s’arrêta deux petites minutes pour discuter avec le cuisinier, puis avec quelques camarades avant de se diriger vers la forêt. Ce repère, il l’avait construit lui-même. Seuls les coureurs y avaient accès et il gardait précieusement la maquette. Les autres n’étaient pas au courant de leur avancée, ils savaient juste ce qu’il y avait besoin de savoir.

Il ouvrit la porte et enleva le drap de la maquette, la regardant pensivement. Cette zone 7 l’intriguait au plus au point. Il fallait qu’ils trouvent ce qu’elle cachait…

Quelques minutes plus tard, Thomas et les autres arrivèrent. Il les fit assoir autour de la maquette. La réunion pouvait commencer.
code by lizzou × gifs by tumblr


Run for Life
Je suis la pour protéger mes gars et faire vivre notre communauté.

Les griffeurs? Qu'ils essaient de m'attraper, je cours vite.

On va les nicker Tom' tu verras!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

△ Date d'inscription : 07/04/2018
△ Messages : 123
△ Avatar : Dylan O'Brien
△ Crédits : JA & Bazzart
△ Autre(s) compte(s) : Pas encore Skyzo
△ Age du perso : 20 ans
△ Emploi/loisirs : Cobaye pour ces enf**** de WICKED
△ Points : 503

MessageSujet: Re: C'est une belle? Journée sur le bloc - Libre   Dim 21 Oct - 19:04

C’est une belle ? Journée sur le bloc.
Lucas



N'empêche la vie était rude dans ce bloc, dans cet endroit. Rude et pas toujours ultra stimulant car… C’était un peu la même chose chaque matin, chaque journée et chaque soir.
Le matin réveil à l’aube, les portes s’ouvraient avec un boucan d’enfer. Il allait prendre son petit déjeuner et récupérait les vivres pour la journée à l’intérieur des murs du labyrinthe. Après donc tout le groupe devait chaque jour, inlassablement, courir dans ce fichu endroit pour cartographier ses changements. Toute la journée à courir, parfois ça se passait bien, parfois moins bien. C’étaient d’ailleurs les seuls changements un peu stimulants de la journée, le risque et le danger possible. Ensuite il y avait la pause-déjeuner, à prendre assez vite et sous ses gardes. On ne sait jamais. Puis à nouveau reprenait son exploration avec un demi-tour au bout d’une heure à peine, afin de rentrer avant la nuit et la fermeture des portes.
De retour au bloc en un seul morceau ou presque, il y avait la réunion quotidienne ou chaque groupe débriefait son exploration et reportait ses notes et ses dessins. Ensuite c’était l’heure du repas, puis épuisée au lit pour dormir jusqu’au lendemain matin afin d’effectuer encore cette même mission… ceci depuis 3 ans déjà… L’espoir avait du mal à s’accrocher un max. Car pour le moment, personne n’avait l’ombre d’un indice de sortie ou d’évasion possible.
Cependant pas question pour aucun d’eux de baisser les bras et puis l’ensemble du bloc comptaient vraiment sur leur groupe pour un jour quitter cet endroit.

Du coup quand Lucas arriva pour aussi se restaurer, les deux copains en profitèrent un peu pour échanger et se vanner gentiment. Le moral avait besoin de ça pour tenir, autant que d’avaler suffisamment de « carburant » alimentaire afin d’effectuer leur boulot dans les meilleures conditions.

A qui le dis-tu mon pote ! D’ailleurs tu devrais peut-être bouffer un peu plus, t’as pas maigri toi ?

Son regard alla de son pote à sa propre assiette et il pouffa doucement.
Tu joues à la mère poule maintenant ? T’inquiète grâce à notre cuistot mister Bean (il l’appelait ainsi car il mettait régulièrement au menu des haricots en sauce) pas possible de maigrir.

Il était vrai que sa cuisine était assez riche, niveau nourriture le bloc n’avait pas trop à se plaindre. La livraison de provision était assez conséquente, plus leur autogestion de la ferme et du potager garantissait des denrées en quantité conséquente et de quoi garder les blocards en forme avec suffisamment de force. Il est vrai qu’en tant que coureur, à parcourir des kilomètres de courses à pied, même avec une nourriture bien riche, ils ne prenaient pas un poil de gramme. C’était aussitôt brûlé dans la journée.
Thomas mis un peu la pression sur le timing, c’est vrai que chaque minute qui passait depuis l’ouverture des 4 grandes portes pour la journée, étaient des minutes en moins pour tenter enfin de dénicher la sortie un jour.
Et son pote lui fit part de son plan du jour et ce n’était pas le plan du genre easy et tranquille. Houla que non… Le trou des griffeurs… autant dire qu’ils allaient certainement se mettre dans une merde pas possible. Normalement Thomas devrait avoir peur, mais impossible de flipper véritablement… enfin si quand même, mais l’espoir c’est ce qui leur faisait supporter cette vie-là. Et l’espoir de sortir de cet endroit était plus fort que tout.
Thomas approuva le plan en fin de compte, y mettant sa propre théorie à ce sujet. Et comme d’hab ils étaient complémentaires tous les deux :

C’est exactement ce que je me suis dit, tu vois où je veux en venir ?

Je crois que oui, on va y jeter un œil aujourd’hui. lâcha-t-il avec un mince sourire.

Cependant chaque vie sur le bloc compte, s’il y avait grand danger, le plan serait plus intelligent de faire une reconnaissance et ne pas impliquer tout le groupe de coureur. Si cela tourne mal, il fallait assurer la relève, la continuité de tout ceci.
Lucas ne répondit pas, il continua de finir son assiette, d’ailleurs Thomas fit de même. De temps en temps les deux copains fixèrent les hautes parois du Labyrinthe. Au final Lucas après avoir fini de manger, se leva du banc et adressa à son ami cet ordre qui était en quelque sorte sa réponse à la suggestion de Tommy :

Rejoins-moi dans notre repère, on va voir ce qu’on peut faire sur la maquette que j’ai construite. Ramène les autres, je vais leur expliquer ce qu’ils auront à faire.

Okay ! répliqua ce dernier la bouche pleine. Il termina ses œufs et son bacon en trois minutes. Il se leva ensuite pour aller parler au reste des coureurs attablés un peu plus loin, partageant le message de Lucas.

Après à son tour de sortir du local cuisine, de traverser le bloc et de se diriger vers leur repère un peu plus à l’écart.
Il contourna un groupe d’arbres et franchit l’ouverture. Il s’approcha de la vaste maquette couverte par la couverture grise et un peu usée depuis 3 ans maintenant.
Il se positionna au côté de son pote et annonça tranquillement :

Les autres arrivent ! Et ce fut le cas, peu à peu ils débarquèrent tous et se tenaient debout en rond tout autour de la vaste maquette. Thomas croisant les bras contre son torse, fait un signe de tête à Lucas, échangea un regard et balança comme à son habitude trois mots à peine d’introduction :

Vas-y explique le plan du jour. Enfin 6 mots en vérité mais comme d’hab il allait droit au but le petit Tommy.
☾ anesidora



- L’imagination est plus importante que le savoir.. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est une belle? Journée sur le bloc - Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est une belle? Journée sur le bloc - Libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par une belle journée ensoleillée...
» Le matin d'une belle journée [PV Âme]
» Belle journée pour se promener, n'est-ce pas ? [Alyss Yuki]
» Se promène durant une belle journée ~Taylor~
» Par un belle journée de Mai [PV Emilien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Cure :: Les épreuves :: Les labyrinthes :: Labyrinthe A-
Sauter vers: